L’URBEX, ENTRE EXPLORATION PATRIMONIALE ET AVENTURE DE PROXIMITÉ

L’urbex est, en anglais, l’abréviation de Urban Exploration (avec l’accent s’il vous plait) traduit en bon français par l’Exploration Urbaine. Qui n’a pas rêvé de se faufiler tel un chat sur un toit pour profiter de la vue ou dans une friche industrielle abandonnée pour constater l’usure du temps ? Pratiquer l’urbex, c’est donc ça : faire preuve de curiosité et avoir envie d’aventure dans sa ville ! Parfois en toute légalité, parfois pas. Lille, sa région et son passé industriel sont-ils un terrain de jeu propice à cette pratique ?

L’URBEX, UN HOBBY, PLUSIEURS PRATIQUES

Dans la famille « urbex », je demande les toiturophiles. Eux ils sont adeptes des toits et des panoramas qu’ils leur offrent ! Lieux en travaux, toujours occupés, abandonnés, ou bâtiments publics : les toiturophiles s’y introduisent pour immortaliser des vues époustouflantes. Alors envie de voir ça ? Allez donc jeter un oeil sur le compte Instagram de WindMide et mettez un petit coeur sur ces magnifiques photos de Lille ;)

Ah vous êtes plutôt friches industrielles et lieux abandonnés ? C’est un autre membre de la famille « urbex » ! Anciennes usines, écoles, entrepôts… Tous ces vestiges de l’histoire et du patrimoine de la ville sont l’objet d’exploration. Mais s’infiltrer n’est pas forcément synonyme d’illégalité. La règle de nombreux urbexeurs reste le « respect » : ils demandent les autorisations et évitent de dégrader les lieux. Des règles éthiques qui évitent pas mal de dangers.

Les cataphiles, quant à eux, s’intéressent aux lieux souterrains. Les autres terrains de jeu qui séduisent certains explorateurs sont les réseaux d’eau et d’égouts, les ouvrages militaires ou ferroviaires, etc.

DANS LE NORD, QUE VISITENT LES EXPLORATEURS URBAINS ?

Plusieurs sites web recensent les lieux visités par les urbexeurs de chez nous. Bakachuk, Urbex Lille listent les lieux propices à la pratique. Pas particulièrement à Lille, les lieux les + connus sont souvent dans les villes alentours. Surtout depuis que le phénomène de réhabilitation s’accentue. Hé oui trop tard pour l’ancienne usine Fives-Cail ou l’ancienne fac de pharmacie ! Des groupes de passionnés sur Facebook vous permettront de partir en expédition et de découvrir des lieux abandonnés en toute sécurité.

Parce qu’il y a quand même des règles que tous les avertis respectent lors de leurs visites :

  • Ne jamais partir seul
  • Être muni de son téléphone portable
  • Emporter un kit de premiers soins et une lampe torche.

Une personne avertie en vaut 2 ;)

Bref vous l’aurez compris, l’urbex est un passe-temps propice à la (re)découverte, peut-être empreinte de nostalgie, de nos paysages urbains. Il permet en tout cas de prendre des photos insolites, parfois étranges, de lieux de vie laissés dans leur jus, comme si le temps s’était arrêté… Une pause dans nos emplois du temps effrénés qui nous questionne sur les stigmates de l’activité humaine dans nos environnements !

Le groupe Lestienne Immobilier

Un réseau d'agences immobilières à votre service.

JLW Immobilier